Le rapport 2005 d’Onusida

- Mis à jour : 23 novembre 2005 , par Jean-Benoit RICHARD

JPEG - 64.8 ko
Adultes et enfants vivant avec le VIH
Estimation à fin 2005 selon Onusida
(cliquez pour agrandir)

En préambule à la journée mondiale, l’ONUSIDA et l’OMS ont présenté, le 21 novembre, le dernier rapport sur la situation de l’épidémie de sida dans le monde. Le bilan dressé par les Nations Unies est très contrasté : la situation semble s’améliorer légèrement dans certains pays, mais malheureusement, le nombre de personnes vivant avec le VIH continue de s’accroître. « Des efforts de prévention accrus s’imposent pour ralentir l’épidémie » rappellent les experts.

Selon les dernières estimations, il y eu cinq millions de nouvelles infections en 2005. Au total, 40,3 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde. Mais ces chiffres bruts cachent des situations très différentes.

Le pessimisme est de rigueur pour l’Europe orientale, l’Asie centrale et orientale. Les chiffres sont en progression de 25%, principalement en Ukraine et dans la Fédération de Russie.

Par contre, dans plusieurs pays africains - le Kenya, le Zimbabwe, le Burkina Faso - et dans la zone des Caraïbes - les Bahamas, La Barbade, aux Bermudes, en Haïti et en République dominicaine - les experts de l’ONUSIDA observent une diminution de la prévalence du VIH, surtout chez les femmes enceintes, qui leur permet d’afficher un certain optimisme.

« Nous sommes encouragés par les résultats qui ont été obtenus dans certains pays et par le fait que les programmes soutenus de prévention du VIH ont joué un rôle essentiel dans la baisse des infections » a déclaré le Dr Peter Piot, directeur exécutif de l’ONUSIDA, lors de la présentation de ces résultats. Mais il a tenu a rappeler aussi que « la réalité est que l’épidémie de sida continue à surpasser les efforts déployés pour la contenir aux niveaux mondial et national ».

Et de conclure « il est clair qu’un accroissement rapide de l’étendue et de la portée des programmes de prévention du VIH est requis de toute urgence. Nous devons passer de petits projets avec des perspectives à court terme à des stratégies complètes, à long terme ».

Le rapport complet de l’Onusida est consultable en ligne : http://www.unaids.org/epi2005/doc/r...


 
PUBLICITE