Pourquoi marchent-ils ?

- Mis à jour : 17 décembre 2006 , par Jean-Benoit RICHARD

Fanny Jacobson est la directrice artistique de The Feast Festival, qui regroupe l’ensemble des événements organisés à l’occasion de la Gay Pride en Australie Méridionale. Elle explique l’esprit qui préside chaque année à l’organisation.

QuickTime - 4 Mo
Entretien avec F. Jacobson
(en anglais)
à regarder avec QuickTime Player

Traduction de l’entretien :

C’est à la fois une manifestation et une célébration.

Une manifestation d’abord, parce qu’en Australie Méridionale, la loi qui concerne les gays et les lesbiennes est la plus restrictive d’Australie. Il y a 91 textes qui introduisent des discriminations. Un projet de loi pour les abolir a été soumis au Parlement, qui a choisi de le repousser. La communauté est très en colère.

D’un côté, nous exprimons notre colère, mais d’un autre côté, nous tenons aussi à rappeler notre présence dans cette ville, qui est très conservatrice. Nous voulons affirmer que nous sommes ici, que nous sommes gays et que nous sommes fiers de l’être.

Pour cela, nous avons organisé The Feast, le festival de la communauté qui se compose de plus de 120 événements, expositions, conférences, concerts, pièces de théaâtre, ... qui se déroulent tout au long de l’année. C’est une plateforme fantastique, et le nombre de manifestations montre combien elle est appréciée.

Le point d’orgue de la Gay Pride à Adelaide est Picnic in the Park, une journée pique-nique très familiale au cours de laquelle nous invitons tous ceux qui veulent se joindre à nous. Il y a une zone pour les enfants, des tournois, un spectacle... c’est super, et, à la fin de novembre, le temps est toujours au beau fixe. A la fin du pique-nique de l’an dernier, c’était génial, personne ne voulait rentrer à la maison !

Voir en ligne : http://www.feast.org.au/


 
PUBLICITE