Angers

- Mis à jour : 23 juin 2008 , par Jean-Benoit RICHARD

Dans leur newsletter du 24 mai, les responsables de Quazar ont raconté leur journée :

JPEG - 141.1 ko
JPEG - 108.4 ko
JPEG - 148.6 ko
JPEG - 115.9 ko
JPEG - 120.3 ko

Nous étions 1000 selon la Police, à défiler le 17 mai dans les rues d’Angers. Ce qui veut dire beaucoup plus... Il suffisait d’observer la masse compacte des marcheurs entre la rue St Aubin et la place Imbach pour s’en convaincre.

La place du Ralliement noire de monde, sans le moindre espace libre, du jamais vu... Le tout dans une ambiance très sympathique que le temps capricieux n’a pas réussi à ternir. Suivant les points du parcours, on peut estimer que nous étions entre 1200 et 1500 à marcher derrière la banderole “ Eduquer contre l’homophobie !”, ce qui, ramené à la taille et au caractère d’une ville comme Angers, est un joli résultat.
Notre banderole fut portée du début à la fin par des jeunes enthousiastes, étudiants, lycéens et même collégiens, qui se disputaient presque la place pour la tenir, idem pour le rainbow flag géant soulevé par ce souffle de jeunesse.

L’averse orageuse qui a “salué” le départ n’a pas refroidi cette ardeur juvénile qui a donné cette année un rythme différent à notre marche LGBT annuelle dont c’était la 9ème édition. Ce n’étaient plus les habituels bénévoles ou sympathisants de l’asso qui imprimaient ce rythme et cela s’est senti puisque nous sommes arrivés... en avance place François Mitterrand d’où nous étions partis un peu plus de deux heures plus tôt. Et on peut se prendre à rêver que ce vent de jeunesse vienne souffler un jour prochain sur notre bénévolat...

Le village LGBT servait cette année encore de point de départ et d’arrivée à la marche, tout en fonctionnant en continu de 12h à 19h, avec des stands tenus par les bénévoles d’ associations présentes sur la marche et une librairie amie. Présence également à nos côtés de syndicats, de partis et associations politiques que nous remercions de leur appui à la lutte contre l’homophobie en ce 17 mai, Journée mondiale contre l’homophobie, dont le créateur, Louis-Georges Tin, fut présent à une rencontre-débat le 19 mai. Dans ce bilan rapide, n’oublions pas la soirée officielle au Chabada, très réussie elle aussi avec plus de 850 entrées.

JPEG - 62.6 ko
JPEG - 60 ko

A l’année prochaine pour notre 10ème marche !


 
PUBLICITE