Tous ensemble avec les lacets arc-en-ciel !

- Mis à jour : 29 janvier

Du 29 janvier au 1er février, sur tous les terrains de football de Ligue 1 et de Ligue 2, les joueurs porteront des lacets arc-en-ciel pour montrer leur attachement à la diversité.

A travers cette action symbolique, menée pour la deuxième saison consécutive, la LFP, les clubs et les joueurs professionnels, le FondaCtion du Football et les Panamboyz United veulent montrer une nouvelle fois leur détermination à lutter contre toutes les formes de discrimination, et à porter conjointement le même message d’ouverture et de respect via le port symbolique de ces lacets : pas plus que dans la société, l’homophobie, le racisme et le sexisme n’ont leur place sur les terrains de football.

Comme en 2014, cette campagne est portée par le club de football loisirs atypique, les Panamboyz United, club parisien ouvert à la diversité, où chacun respecte la personnalité, l’orientation sexuelle, la couleur de peau ou la religion de son coéquipier.

Clip

Le port de ces lacets arc-en-ciel sera accompagné de la diffusion d’un clip sur les écrans géants des stades mettant en scène de nombreux joueurs des clubs de Ligue 1 et Ligue 2.


Rassemblons nos différences ! Tous ensemble... par lfp

Crowdfunding

Sur le web, le FondaCtion du Football lancera une plate-forme de financement participatif avec un principe simple : permettre au grand public, pratiquant ou non le football, d’acheter des lacets arc-en-ciel ou des contreparties exceptionnelles (maillots dédicacés, événements privilégiés, …).

L’ensemble des bénéfices de cette vente permettra au FondaCtion de conduire ses opérations citoyennes. Le financement ainsi recueilli permettra d’aider les clubs amateurs développant des actions sociales et citoyennes en faveur de la diversité et de l’égalité des chances.

En amont de cette opération, dans le cadre du programme civique et culturel Open Football Club, deux ateliers de sensibilisation à la lutte contre l’homophobie ont été menés dans les centres de formation de l’Olympique de Marseille et de l’Olympique Lyonnais les 26 et 27 janvier.

L’initiative est heureuse, car trop souvent encore on entend dans les stades des « ohhhh hisse enc.... » qui en disent long, et qui expliquent pourquoi si peu de joueurs et joueuses de football ont affirmé leur homosexualité.


 
PUBLICITE