17/5 : journée mondiale contre l’homophobie

- Mis à jour : 17 mai

A l’occasion de l’IDAHOT, la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, l’association SOS Homophobie publie son rapport annuel, qui constate une diminution des actes homophobes au cours de l’année 2015, mais qui observe une homophobie nouvelle, intériorisée, après trois ans de débats sur l’égalité des droits.

« Il est frappant de constater que les violences verbales et les agressions se produisent essentiellement dans des contextes liés à la vie quotidienne, en famille, dans les lieux publics, le voisinage, au travail et dans le milieu scolaire, où les victimes sont de plus en plus jeunes » écrit Gilles Dehais, président de SOS homophobie, dans une note de présentation du 20ème rapport sur l’homophobie en France. « La situation est préoccupante : en 20 ans, l’homophobie ordinaire faite essentiellement d’ignorance et de rejet, s’est transformée en refus de l’égalité des droits et en violences verbales ou physiques assumées à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans’. »

C’est ce terrible constat qui motive les militants de SOS homophobie pour continuer à agir, à porter haut la voix des victimes afin que personne n’oublie que chaque année, les violences et les discriminations touchent encore trop de personnes.

Le rapport de SOS homophobie est disponible en téléchargement gratuit en cliquant sur la vignette. Ceux qui préfèrent une version papier pourront se la procurer en la commandant sur le site web de l’association : https://www.sos-homophobie.org/rapp....


 
PUBLICITE