L’album photo de Paris

- Mis à jour : 7 juillet

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé samedi 2 juillet à la Marche des Fiertés LGBT de Paris. Les manifestants ont défilé sous haute protection policière du Louvre à la place de la Bastille, dans la joie et la bonne humeur pour dénoncer la stérilisation forcée, les agressions et la précarité dont sont victimes les trans, et pour réclamer de toute urgence qu’on améliore leurs droits.

Sportifs, drag queens, butchs, soeurs de la Perpétuelle Indulgence, jeunes et moins jeunes... les manifestants ont pris le départ vers 15h. Le cortège très dense s’est étiré tout au long de l’après-midi le long des quais de la Seine. Il était complété par une trentaine de chars hauts en couleurs suivis par une foule compacte dansant au rythme des sets des DJs installés sur les plateformes.

A l’arrivée place de la Bastille, un podium musical a accueilli les marcheurs. Un hommage très touchant a été rendu aux victimes de la fusillade survenue dans une boîte gaie d’Orlando il y a quelques semaines. Uzra Zeya, chargée d’affaire de l’ambassade des Etats-Unis, a prononcé quelques mots. Dans son intervention, elle a remercié les français en général, et la communauté LGBT française en particulier, pour son élan de soutien et de solidarité. Avant que la foule observe une minute de silence, Madame Zeya a rappelé les propos du président Obama : « Face à la haine et à la violence, nous nous aimerons les uns les autres. Nous ne cèderons pas à la peur, nous ne nous retournerons pas les uns contre les autres ».

La Marche des fiertés s’est terminée vers 21h par une note de romantisme : l’un des membres du comité d’organisation a profité du podium pour demander en mariage son compagnon, qui ne s’y attendait vraiment pas, mais qui a dit OUI. Tous nos voeux de bonheur aux futurs jeunes mariés.

Vidéo


Paris 2016

 
PUBLICITE