La marche de Lyon interdite dans le 5ème arrondissement

- Mis à jour : 16 juin , par Jean-Benoit RICHARD

En 2017, le parcours de la Marche des Fiertés LGBTI de Lyon a fait l’objet d’une âpre négociation avec la préfecture du Rhône. Objet de la discussion : le passage dans le Vieux Lyon.

Les autorités ne veulent pas que le cortège passe par le 5ème arrondissement. Officiellement, c’est pour ne pas gêner le passage des véhicules de secours en cas de nécessité d’intervention. Elles mettent aussi en avant un manque d’effectif en raison de l’état d’urgence.

Les responsables de la Lesbian & Gay Pride Lyon estiment pour leur part que c’est d’abord parce que ce quartier est un fief de l’extrême-droite... et il n’est pas question de leur abandonner en créant de fait ce qu’ils ont qualifié de « zone de non droit pour les LGBTI » dans un communiqué publié à la veille de la marche.

A l’issue des réunions de préparation, les deux parties n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur un itinéraire, ce qui a conduit le Préfet à prendre un arrêté interdisant à la Marche des Fiertés LGBTI de passer sur les quais du Vieux Lyon. Force reste donc à la loi, même si cette décision est préoccupante pour les libertés publiques. Dans un récent rapport sur le droit de manifester en France, Amnesty International faisait le constat que « l’application de l’état d’urgence et un usage disproportionné de la force ont restreint ce droit fondamental de manière préoccupante », or un récent projet de loi révélé par le journal Le Monde prévoit de rendre permanentes plusieurs dispositions de l’état d’urgence en n’encadrant leur usage que de manière réduite.


photo de couverture : By arno. - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/ind...


 
PUBLICITE